Ces dernières années, nous avons beaucoup entendu parlé du Bilan GES et plus généralement de la comptabilisation des émissions de CO2. Le Bilan GES n’est pas un dispositif contraignant contrairement aux idées reçues mais plutôt un outil qui va permettre de tirer les avantages de la comptabilisation d’émissions  CO2.Rappelons que le Bilan GES c’est, outre la comptabilisation des émissions CO2, un véritable dispositif qui comporte la définition d’un plan d’action pour la réduction des émissions CO2.

Faire son Bilan GES : un périmètre complet

La méthodologie proposée par l’ADEME est exhaustive et permet de comptabiliser les émissions de CO2 de l’activité d’une entreprise. Ainsi le périmètre de réalisation de son Bilan GES est défini en fonction de l’objectif recherché par l’entreprise, la collectivité ou l’administration:  Est-ce que j’inclus le déplacement de mes clients? Est-ce que je dois réaliser mon Bilan GES pour chacun des événements réalisés sur mon territoire?

Autant de questions auxquelles un consultant habilité par l’ADEME sera capable de répondre.

Pour faciliter le travail et gagner du temps, l’intérêt des entreprises est de définir leur modèle spécifique de données carbone à partir de la méthodologie ADEME. Ensuite, il faut capitaliser ainsi sur le travail réalisé. En effet, cela est réutilisable pour l’établissement de Bilans GES futurs.

Faire son Bilan GES : Le retour sur investissement

Un Bilan GES peut-être réalisé pour une opération de “greenwashing” (Le ROI  est surtout au niveau de l’image). Il peut également être un véritable outil d’aide à la décision pour la stratégie d’entreprise. Dans ce cas, il faut inévitablement mettre en place une “stratégie carbone” au sein de la structure avec une comptabilisation régulière des émissions de CO2, la définition de plans d’actions et leur suivi et un moyen simple d’évaluer les bénéfices de cette stratégie(au travers de rapports et de graphiques par exemple). La mise en place de cette dernière permettra d’analyser plus facilement et de manière systématique le retour sur investissement.

La nécessité de mettre en place un système d’information environnemental

Intégrer une “stratégie carbone” nécessite l’utilisation d’un outil qui permet de faciliter et d’accompagner la mise en place et la gestion de la stratégie. Cet outil doit être capable de :

  1. Faciliter la collecte et la consolidation des données.
  2. Permettre d’effectuer de la gestion du projet.
  3. Analyser les résultats.
  4. Définir les plans d’actions et suivre leurs déploiements.