7 idées reçues sur la démarche environnementale et sociétale

démarche environnementale et sociétale

Malgré la démocratisation du développement durable, plusieurs idées reçues subsistent sur la mise en place d’une démarche environnementale et sociétale structurée . En voici un florilège :

1.C’est une affaire de grands comptes

Il est vrai que la publication du rapport développement durable ne concerne que les grands comptes, en revanche la responsabilité sociétale est environnementale est l’affaire de l’ensemble des entreprises car elles sont toutes concernées par :

  • Les obligations réglementaires ;
  • Les avantages concurrentiels que la démarche RSE procure ;
  • Le développement de leur image de marque surtout dans les secteurs réputés « polluants » ;
  • Les économies et réduction des coûts que ce type de démarche peut engendrer.

2.Une démarche environnementale et sociétale ça coute de l’argent

Oui mais cela en fait également gagner ! La démarche environnementale et plus largement la démarche RSE permet d’identifier des axes d’amélioration en terme de productivité et de réduction des coûts. De plus, l’impact d’une image de marque négative peut avoir une répercussion importante sur le CA. Enfin, le non-respect de la réglementation peut avoir un coût non négligeable notamment en terme de sanctions.

3. Je ne suis pas concerné car mon entreprise ne pollue pas

Pas tout à fait, nous émettons tous du CO2, que ce soit lorsque l’on se déplace, lorsque l’on utilise les ordinateurs, lorsque l’on éclaire, lorsque l’on chauffe ou climatise ses bureaux Etc.

L’environnement n’est donc pas uniquement le problème des industriels !

4. Le bilan carbone ça ne sert à rien.. et le diagnostic RSE non plus!

Bien au contraire, que ce soit le bilan carbone, le diagnostic énergétique ou encore le diagnostic RSE, ils servent tous à identifier les axes d’amélioration et à arbitrer vos plans d’actions. Ces différents diagnostics sont une base indispensable pour initier une démarche environnementale et plus largement une démarche de développement durable. Ils permettent d’être plus rapidement opérationnels grâce à l’identification des actions mesurables.

5. Initier une démarche environnementale et sociétale c’est compliqué

Comme toute démarche, la démarche RSE peut s’avérer complexe si on ne dispose pas des bons outils. C’est pourquoi, afin de structurer correctement la démarche, il est important d’identifier le meilleur logiciel dès le début.

6. J’ai autre chose à faire… J’ai un business à faire tourner

Oui, vendre permet de gagner de l’argent mais une démarche de développement durable permet aussi d’en gagner notamment en diminuant les coûts liés à l’énergie, en augmentant ses marges et en bénéficiant d’un avantage concurrentiel ouvrant de nouveaux marchés.

7. Je ne dispose pas d’experts en interne ni de service développement durable

La mise en place et le suivi d’une démarche environnementale et sociétale ne nécessite pas forcément de déployer la grosse artillerie. En effet, il suffit de disposer des outils adaptés qui permettent d’automatiser vos actions et vos tâches.

En conclusion, ce qui est bon pour la planète l’est aussi pour votre business !

 

top