Vous avez fait le choix de vous lancer dans une certification ISO 14001 mais vous devez encore la mettre en œuvre et vous ne savez pas forcément comment la piloter une fois mis en place ? Vous avez compris que l’analyse environnementale est un outil indispensable pour votre démarche de management environnemental mais votre tableur est à bout de souffle et vous passez trop temps à la gérer ? Pas de panique, voici les 3 points clés à intégrer pour mettre en place une analyse environnementale efficace et simple à manager.

 

1.     Comprendre les enjeux de la norme ISO 14001 et certifier la démarche environnementale de son entreprise

La certification ISO 14001 repose sur le principe d’un management environnemental visant à avoir une adéquation entre les objectifs définis par l’entreprise, l’exercice de son activité, l’utilisation des ressources naturelles et la protection de l’écosystème.

C’est la norme la plus utilisée pour certifier une démarche de management environnemental et repose sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale avec pour objectif de mieux maitriser les impacts liés à l’activité de l’entreprise.

C‘est la fameuse roue de Deming : Plan Do Check Act

 

pilotage de l'analyse environnementale Plan Do Check Act

 

La norme ISO 14001 propose une feuille de route pour le système de management environnemental avec une première exigence : la conformité aux réglementations environnementales. Une entreprise certifiée ISO 14001 se doit d’exercer son activité sans causer de dégâts au système environnemental

Cette norme nécessite aussi d’avoir une vision à long terme sur la gestion environnementale. Il faut donc avoir un pilotage et un contrôle continus des impacts de l’entreprise sur son environnement. C’est là que l’analyse environnementale intervient.

 

2.     Intégrer le pilotage de l’analyse environnementale dans la stratégie de management environnemental

L’analyse environnementale (ou analyse de l’environnement) est une étude poussée qui permet d’évaluer l’impact direct et indirect des activités menées par l’Homme (activités industrielles, utilisation des ressources naturelles de type énergie solaire, etc.) sur les paramètres environnementaux.

Le pilotage de l’analyse environnementale est un outil stratégique pour identifier et évaluer les éléments internes comme externes qui influent sur l’environnement d’une organisation.

Le principe de l’analyse environnementale est le suivant : lister et examiner tous les facteurs organisationnels et sectoriels qui ont un impact (positif ou négatif) sur l’entreprise, à court et à long terme afin de les anticiper et les réduire au maximum.

 

3.     Mettre en place une méthodologie de pilotage de l’analyse environnementale

Le pilotage de l’analyse environnementale va aider les organisations à :

  • Identifier les facteurs qui peuvent avoir un impact sur leur business, leurs opérations commerciales et évaluer l’impact de chacun de ces facteurs,
  • Élaborer une stratégie entreprise en fonction des circonstances pour tirer parti des opportunités tout en réduisant significativement les menaces,
  • Intégrer les impacts environnementaux dans leur gouvernance et leurs processus de décision

Pour réaliser une analyse environnementale, il faut identifier deux typologies de facteurs.

Les facteurs externes

Ils font référence à des facteurs qui sont généralement considérés comme des menaces ou des opportunités sur les sujets suivants :

  • Les tendances du marché,
  • Les comportements des clients,
  • Les concurrents,
  • Les innovations technologiques qui peuvent impacter l’activité,
  • La tension sur le marché du travail,
  • Le contexte politique, économique et législatif.

En gros, vous pouvez reprendre votre bon vieux PESTEL appris à l’école pour cerner l’ensemble des facteurs externes.

Les facteurs internes

Ces facteurs permettent d’analyser l’environnement de l’intérieur en identifiant les points forts et les points faibles de l’entreprise au regard de la mission et de la vision qu’elle s’est définie. Cela aide à penser autrement sa stratégie à 5 ou 10 ans par exemple.

Là aussi, c’est le moment de reprendre la matrice SWOT pour réaliser cette analyse.

 

Il faut ensuite respecter une méthodologie pour découvrir les facteurs et les analyser :

  • Identifier les facteurs environnementaux : pour analyser il faut svaoir quoi analyser et il faut donc une liste de facteurs à évaluer, qui dépendent du secteur d’activité et de la situation géographique et qui seront micro et macro-environnementaux.
  • Collecter les données sur les facteurs identifiés : il faut rassembler les données en provenance de différentes sources en s’assurant que les informations sont pertinentes et à jour (enquêtes clients, sites gouvernementaux, remontées internes, etc.).
  • Étudier ce que font les concurrents : vous devez analyser la concurrence pour déterminer les performances de vos concurrents.
  • Déterminer les impacts sur l’organisation : vous devrez définir les attentes pour mieux préparer l’organisation à faire face aux différents facteurs : Quelles sont les conséquences de ce facteur sur votre organisation ? Comment cela affecte l’entreprise (impact positif, négatif ou nul ? Pour combien de temps ? Quel poids a ce facteur sur l’entreprise ?).
  • Élaborer un plan stratégique : il s’agit ensuite de formuler des stratégies, évaluer les plans actuels, les ajuster et lister les actions à mettre en place pour maximiser les opportunités et minimiser les menaces.

 

4.     Digitaliser pour simplifier et sécuriser le pilotage de l’analyse environnementale avec Izypeo

La vraie question qui se pose ensuite, une fois que vous avez mis en place une méthodologie, est de savoir comment passer de la tête aux jambes pour collecter les données, les stocker, les analyser, les faire vivre et les partager.

« Au quotidien, nous avons réduit de 30 à 40% le temps passé à la consolidation des données et à la génération des indicateurs de nos tableaux de bord sur nos 5 sites équipés avec IZYPEO®. Nous pilotons avec un seul outil des volets très différents de notre démarche QSE, allant de la gestion des déchets à l’analyse des risques environnementaux en passant par le plan d’actions QSE et le suivi des consommations énergétiques. »  


Philippe Laplace, Ingénieur Principal Territorial et chef de projet QHSE Communauté Urbaine de Dunkerque -> flux QSE – Logiciel RSE et QSE Izypeo®

 

La solution passe par la digitalisation de la démarche afin de vous faire gagner du temps et de la fiabilité.

Or, l’une des problématiques de l’analyse environnementale est sa complexité et sa spécificité à chaque entreprise en fonction de son secteur d’activité, sa localisation, sa vision, sa stratégie, etc.

Cela peut compliquer la mise en place de la démarche sauf si vous faites le choix de digitaliser vos processus QHSE avec la solution Izypeo.

En effet, notre solution a été conçue pour être très flexible et très puissante en matière de collecte et de calcul de données.

Vous pourrez ainsi créer des formulaires de collecte sur-mesure et des calculs automatisés pour le pilotage de l’analyse environnementale, par typologie de facteur.

 

Grâce aux fiches Izypeo, vous pouvez choisir les caractéristiques de vos facteurs en désignant le périmètre, l’importance et l’impact, créer des questionnaires pour collecter les données sur le facteur concerné, définir une évaluation de l’impact (fréquence, gravité, etc.) et générer automatiquement des calculs avec vos propres règles de calcul.

Vous pouvez saisir des commentaires, ajouter un résumé, signer électroniquement vos plans de contrôle et vos audits.

Et bien sûr, vous bénéficiez de tous les automatismes d’Izypeo, puisque vous pourrez, à partir de vos fiches de facteurs environnementaux :

  • Automatiser la création d’une action dans vos plans d’actions
  • Créer une action manuellement
  • Générer automatiquement une non-conformité ou un accident
  • Générer un plan de contrôle
  • Etc.

 

Si vous aussi, vous souhaitez faciliter le pilotage de l’analyse environnementale grâce au logiciel Izypeo QHSE, demandez-nous une démonstration!