Démarche RSE agricole

Fils et petit-fils d’agriculteurs du Nord de la France, Alexis a décidé, en 2004, de reprendre une exploitation dans le Loir et Cher avec sa femme. Ces deux ingénieurs agronomes ont choisi de s’impliquer pleinement dans la vie de leur région et ont toujours eu à cœur de développer la solidarité et la responsabilité sociétale. Leurs objectifs ? Améliorer les conditions de travail dans les exploitations et valoriser l’engagement quotidien des agriculteurs. Alexis nous explique pourquoi il s’est engagé dans la démarche RSE TERA41 (Terre d’Engagement et de Responsabilité Agricole). Cette démarche RSE agricole portée par l’AGC AS Centre Loire, des représentants de la profession et le Conseil Départemental, s’appuie sur la solution IZYPEO pour aider les agriculteurs engagés à digitaliser leur démarche pour gagner en performance RSE.

démarche RSE agricole

IZYPEO. Pouvez-vous nous raconter votre parcours d’agriculteur ?

Alexis. Mes parents et mes grands-parents étaient éleveurs bovins laitiers à côté de Roubaix et avec l’urbanisation croissante, j’ai vu les surfaces agricoles se réduire et leur valeur augmenter. Après des études d’ingénieur agronome et une expérience de 6 ans en Chambre d’Agriculture, nous avons fait le choix, mon épouse et moi-même, de quitter notre Nord natal pour reprendre une exploitation dans le Loir et Cher, dans le cadre d’un projet de vie professionnel et familial.

Nous avons été très bien accueillis et nous nous sommes rapidement investis dans la vie locale aussi bien au niveau de notre commune que de notre écosystème professionnel. Nous n’avons pas uniquement installé notre famille dans le Loir et Cher, nous avons épousé une région !

C’était en 2004 et depuis il s’est passé beaucoup de belles choses. Nous sommes passés de 170 hectares et 55 vaches laitières à 191 hectares et 90 bêtes mais surtout nous avons mis en place de nombreux projets en matière de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) avec les autres agriculteurs du département et la région.

IZYPEO. Dites-nous en plus sur votre démarche RSE agricole !

Alexis. En 2006, notre premier projet a été la mise en œuvre d’une machine automotrice pour nourrir les bêtes (environ 1000 à ce jour) afin d’alléger les astreintes et déléguer les responsabilités de façon collective.

Avec ce projet d’automatisation collective, nous n’avons pas seulement amélioré nos conditions de travail grâce à la technologie, nous avons aussi connecté les agriculteurs les uns aux autres !

En 2012, nous avons décidé de nous lancer dans un projet de plus grande envergure qui implique à présent 17 exploitations : une méthanisation collective.

La méthanisation est un processus biologique naturel qui vise à transformer la matière organique pour produire de l’énergie renouvelable et un résidu pouvant servir de fertilisant des sols et des cultures.

Cette démarche nous permet de répondre à de nombreux enjeux RSE tels que la production locale d’énergie renouvelable, la valorisation des bio déchets, la réduction des gaz à effets de serre, la mise à disposition d’une alternative aux engrais chimiques ainsi que la création d’emplois qualifiés en zone rurale.

IZYPEO. Qu’est-ce qui a motivé la mise en place de vos projets RSE ?

Alexis.  Tout d’abord, la volonté d’améliorer des conditions de travail des agriculteurs et de leur permettre de mieux vivre de leur travail, ce qui se traduit par des actions collectives. Par rapport au Nord qui compte 5000 éleveurs bovins laitiers, nous ne sommes que 180 éleveurs sur le département. Il est donc très important, pour nous, de s’entraider et de faire preuve de solidarité

La seconde motivation – et je ne pense pas me tromper en disant qu’elle est partagée par tous les paysans que je connais – est de valoriser notre travail, aussi bien en termes de qualité que de respect de l’environnement. Cela passe par des actions concrètes pour changer l’image des agriculteurs aux yeux des consommateurs finaux.

Qui peut être mieux placé que les agriculteurs pour assurer une production agricole éthique et respectueuse de l’environnement ?

IZYPEO. Pourquoi vous engager dans le projet RSE de TERA41 ?

Alexis. A l’origine de la démarche en 2019, il y a une rencontre avec Camille, ma voisine et future expert-comptable au sein de l’AS Centre Loire, qui souhaitait rédiger son mémoire de fin d’étude sur la RSE. Venue m’interroger sur nos projets RSE, elle a rapidement élargi le sujet en pointant du doigt un point essentiel : les agriculteurs souhaitant s’engager dans une démarche RSE ne savent pas comment s’y prendre et ceux qui sont déjà engagés ne le font pas savoir.

Mettre en place une démarche RSE pour les agriculteurs du Loir-et-Cher permet de valoriser le travail que nous effectuons en la matière et de nous réapproprier notre communication pour le faire savoir !

Nous avons décidé d’unir nos forces. L’AGC AS Centre Loire a immédiatement validé le projet et y a associé des représentants de la profession et le Conseil Départemental afin de formaliser un projet qui permettrait aux agriculteurs de s’engager et de montrer leur engagement.

IZYPEO. Quels bénéfices attendez-vous d’une démarche RSE agricole ?

Alexis. En s’impliquant dans TERA41, nous écrivons nos engagements et nous devons donc les respecter. Cela permet de transformer une contrainte en opportunité, de nous regarder dans le miroir afin de nous améliorer et de faire bien ce que l’on dit !

 S’engager dans une démarche collective, qui vise à équiper des agriculteurs d’un outil digital pour gérer leur démarche RSE et à les accompagner dans le suivi de leurs indicateurs, entre complètement dans notre façon de voir notre métier.

Cela a un intérêt en matière de communication auprès des consommateurs mais pas seulement car la démarche RSE s’appuie sur les trois piliers du développement durable : les enjeux environnementaux, sociétaux et économiques.

Cela impacte notre mode de fonctionnement avec un spectre très large : mieux produire, gagner en transparence, optimiser nos ressources humaines, matérielles et financières, mieux gérer nos salariés, etc. TERA41 et la solution digitale Izypeo RSE est un formidable outil de communication mais aussi et surtout le moyen d’être plus performant de façon cohérente et globale.

Un autre point important est que la RSE est devenue un enjeu pour tout le monde, quel que soit le métier concerné. Tous les consommateurs du monde peuvent comprendre ce que signifie l’engagement sociétal d’un agriculteur. S’engager dans une démarche RSE agricole, c’est remettre du dialogue entre les agriculteurs et la société en parlant un langage commun. C’est être à l’écoute de ce qui se passe dehors et participer à un mouvement plus global, avec les autres agriculteurs.

IZYPEO. Quels conseils donneriez-vous à un paysan qui souhaite se lancer dans une démarche RSE ?

Alexis. Peut-être connaissez-vous ce proverbe africain : « Tout seul on va vite, ensemble on va plus loin ».  Notre futur, je le vois dans une hyper connexion à notre territoire afin de participer à l’attractivité et au développement de notre département. Aussi mon conseil est de s’engager dans une démarche RSE collective et locale et d’appréhender la RSE comme une démarche de progrès avec un outil adapté.

TERA41 fournit l’outil IZYPEO RSE qui permet de disposer d’indicateurs RSE très clairs, définis pour chaque métier. C’est essentiel pour identifier si nous sommes en adéquation avec la société où nous vivons et produisons et avec ses attentes.

A court terme, TERA41 va permettre d’avoir des indicateurs et de pouvoir comparer nos actions. A plus long terme, nous pourrons disposer de nouveaux arguments commerciaux en matière de durabilité et pourrons progresser pour être plus performants.

Avec une démarche RSE telle que TERA41, nous avons les moyens de redevenir des paysans – c’est-à-dire de refaire partie du pays – et de faire bouger les choses de façon globale et durable.

A propos de TERA 41 (Terre d’Engagement et de Responsabilité Agricole) :

TERA41 est une démarche RSE collective et innovante engagée à l’initiative de la profession agricole, du conseil départemental du Loir et Cher et de l’AS Centre Loire.

Profondément ancrée dans un territoire rural, chic et connecté, la démarche TERA41 vise à mesurer, accélérer et valoriser les actions écoresponsables engagées par les agriculteurs du Loir et Cher dans le cadre d’une transformation agro-écologique, responsable et durable, de leur secteur et de leur territoire.

En s’inscrivant dans une démarche RSE agricole innovante, structurée et adaptée à leur activité, et en se dotant d’outils numériques pour piloter et mesurer leurs actions, les agriculteurs TERA41 s’engagent aux côtés des citoyens et des entreprises pour faire du Loir et Cher une Terre d’Engagement et de Responsabilité Agricole.

 

Pour en savoir plus : https://www.tera41.com/